L’enseignement à distance peut contribuer à mettre en exergue les potentialités de l’agriculture sénégalaise s’il est suffisamment appliqué à ce secteur, a soutenu, mardi à Dakar, Ibrahima Guèye, secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur.

Déjà « très développé » dans certaines disciplines scientifiques et littéraires, cette méthode n’est pas encore mise à profit dans le domaine de l’agriculture, a-t-il déclaré à l’ouverture d’un symposium sur la promotion de l’enseignement à distance, une initiative du projet USAID/ERA, axé sur l’éducation et la recherche en agriculture.

Or, il serait « judicieux de voir les opportunités qu’offre ce type d’enseignement dans le domaine agricole afin de propulser ce secteur dynamique », a fait valoir M. Guèye,

Dans cette perspective, les pouvoirs publics sénégalais ont retenu d’investir « massivement dans les technologies de l’information et de la communication au profit de tous les secteurs, dont la recherche agricole », a-t-il indiqué.

Selon lui, cela devrait améliorer la qualité de l’enseignement et de la recherche, faciliter l’accès aux ressources numériques tout en contribuant au développement de l’enseignement à distance.

Cela dit, le e-learning a connu « une progression fulgurante offrant à une masse considérable d’étudiants de par le monde, les meilleurs cours des meilleurs universités », a ajouté le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur.

Il a cité des initiatives prises dans ce sens pour promouvoir l’enseignement à distance, évoquant le projet d’interconnexion de tous les établissements d’enseignement supérieur mis en œuvre par l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE).

S’y ajoute la création d’une bibliothèque nationale virtuelle qui vise à offrir « un accès partagé aux ressources numériques », a signalé le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur.

De son côté, Agathe Sector, directrice du bureau croissance économique de l’USAID, a rappelé que cette agence américaine s’implique dans la promotion du e-learning pour « améliorer le système d’éducation agricole en matière d’enseignement, de recherche et d’appui-conseil pour contribuer à la sécurité alimentaire du Sénégal ».

Aussi ce symposium constitue-t-il « une étape supplémentaire dans la mise en œuvre de ce programme d’apprentissage en ligne, car elle réunit tous les foyers d’expertise dans le domaine de l’enseignement à distance », a-t-elle souligné.

Cette rencontre « va aussi mettre en évidence les opportunités qu’offre le système d’apprentissage en ligne surtout dans le domaine agricole qui n’est pas très bien exploré », a poursuivi Mme Sector.
« L’USAID entend également contribuer à travers cette rencontre de trois jours à la création d’un cadre d’échanges et de synergie entre les parties prenantes de l’enseignement à distance », a-t-elle conclu.

ADL/BK